Archives de : décembre 2009

Bruleur pellet sur chaudière à mazout

Soyons honnête : ma toute première impression était de qualifier le produit suivant de “bricolage”. Effectivement, quand on ne connait pas,  on peut raisonnablement douter de la qualité d’une telle réalisation.
Cependant, comme monsieur Vincent (une des personnes derrières ce projet ambitieux) me l’a fait remarqué, ce type d’installation fonctionne merveilleusement bien et permet de recycle intelligemment votre chaudière au mazout. Ce genre d’initiative mérite a être connue !
J’aimerais fortement recevoir des témoignages sur ces fameux systèmes de bruleur pellets montés sur des chaudières à mazout.


Mâchefer et Cendres : la vérité

Mâchefer désigne les nombreux produits toxiques et polluants issus de l’incinération ou de la combustion: résidus carbonés, métaux lourds, dioxines, furanes, et traces de radionucléides.

Les cendres de bois est un résidu alcalin de la combustion composé principalement de de chaux (oxyde de calcium), potasse, soude, et oxydes.

Présentation de la chaudière Verner en vidéo

Comme le monde du pellets manque cruellement d’actualité en ce moment, nous avons choisi de vous présenter la chaudière Verner en vidéo.
Il s’agit d’une chaudière poly-combustibles.

Récompense pour une machine à pellets

Ils sont discrets, mais pas moins efficaces : les frères Stéphane et Laurent Burgun de Wissembourg viennent de remporter le premier prix du concours Lépine régional de Centre-Ouest à Nantes où ils ont passé une semaine pour présenter leur machines à confectionner des pellets.

[la suite]

Vidéo: la cogénération appliquée au pellet

Voici une vidéo de la cogénération appliquée au pellet (chaudière sunmachine).

“La Sunmachine granulés est équipée d’une chaudière d’une puissance de 10 kW. Elle peut produire jusqu’à 3,3 kW d’électricité, le reste de l’énergie, est récupéré dans le circuit de chauffage de la maison. En pratique 90 % de l’énergie produite par le granulé de bois est valorisé. La production électrique dépend des besoins en chauffage.

Son coût :25 000 € HT hors les frais d’installation. Ce coût inclus la chaudière, le système d’aspiration, l’onduleur. A cela, il faut rajouter le ballon tampon (1000 € pour 2 000 litres) et le silo (entre 1 400 € et 2000 € pour une capacité entre 2 et 5 tonnes).”

A vos plumes !

Afin de favoriser l’échange, les commentaires sont à présents autorisés sur le blog. L’inscription n’est pas requises mais les messages seront modérés.

Merci à tous ceux qui prendront la peine de réagir, me corriger, manifester leur joie ou leur désapprobation !

Pellets industriels à base de déchets de canne à sucre

“Trois membres italiens et britannique de la holding First Place Investments, basée au Luxembourg, viennent d’annoncer leur intention de construire, via leur start-up Brazilian Pellet, plusieurs unités de transformation de la bagasse de canne à sucre en pellets pour alimenter des chaudières industrielles. ”

[plus d'infos]